10 questions pour vous lancer dans l’entrepreneuriat social (première partie)

Aujourd’hui, les nouvelles générations sont de plus en plus en quête de sens au travail. L’entrepreneuriat social est ainsi devenu un élément clé attirant bon nombre de jeunes talents qui veulent devenir des acteurs de changement et avoir un impact positif dans la société. Or, la création d’une entreprise sociale s’inscrit dans le même processus de création qu’une entreprise classique pour laquelle vous devez entreprendre une démarche personnelle de réflexion avant de vous lancer. Nous avons préparé pour vous une liste avec 10 questions utiles qui vous aideront à faire le bilan et franchir le pas.

1. Pourquoi souhaitez-vous vous lancer ?

Autrement dit, quelles sont vos motivations à entreprendre ? Il est important de comprendre d’où vient l’envie d’entreprendre et pourquoi vous voulez vous lancer à votre propre compte ou mettre en place un projet d’entreprise sociale. Pourquoi souhaitez-vous quitter votre poste actuel ? Est-ce par nécessité que vous vous tournez vers l’entrepreneuriat ? Contrairement à ce que certains pourraient vous laisser croire, l’entrepreneuriat n’est pas pour tout le monde, ni la solution miracle pour changer de vie. Gardez en tête que dans l’entrepreneuriat social, les challenges sont nombreux, peut-être plus nombreux que dans l’entrepreneuriat dit « classique ». En plus des défis classiques de création, il faudra également mettre en place un modèle pérenne pour concilier viabilité économique et mission sociale.

Vous trouverez de nombreux outils et tests en ligne qui vous aideront à faire le point et valider ou pas votre envie d’entreprendre. Ne citons que quelques exemples de la plateforme wikipreneurs:  le test entrepreneurial et le questionnaire : avez-vous les qualités d’un entrepreneur. Pour aller plus loin, nous vous proposons également notre article sur les qualités d’un bon entrepreneur.

2. Quel est le problème de société qui vous touche particulièrement?

Il est très important d’avoir une mission sociale claire. Vu la finalité de votre projet, il est primordial de vous renseigner sur les réels besoins de votre territoire. L’entrepreneuriat social va de pair avec l’impact local et l’ancrage sur un territoire précis. L’ONU a classé les enjeux majeurs de notre ère en 17 grandes catégories, cela pourrait vous aider à mieux définir votre cause sociale.  

Commencez par rencontrer d’autres entrepreneurs sociaux, discuter et échanger avec eux : vous allez vite constater que les gens sont beaucoup plus ouverts à partager leur expérience que ce que l’on pense. Inspirez-vous de modèles et d’innovations sociales réussies qui existent dans d’autres pays et prenez le temps de creuser et bien connaitre l’écosystème dans lequel vous voulez vous lancer.

Pour vous aider dans cette étape, nous vous conseillons la lecture de notre article pour valider le besoin social de son projet.

3. Que souhaitez-vous réaliser ?

Décrivez votre projet idéal. Essayez d’imaginer votre projet de la façon dont il pourrait vous épanouir pleinement en faisant abstraction des contraintes actuelles. A travers cet exercice, essayez de vous projeter d’ici une année, puis dans 2-3 années et d’identifier le plus précisément possible ce à quoi vous aimeriez arriver à travers la réalisation de ce projet. Même si vous êtes en amont de la création, il est très important de réfléchir sur votre vision, votre mission et vos objectifs.

questions-social

4. Avez-vous les compétences pour mettre en place votre projet ?

Revenons à la réalité car on ne change pas le monde uniquement avec de belles valeurs ! Oser entreprendre, c’est changer de mode de vie, parfois de manière radicale. Il est essentiel d’identifier au maximum vos forces et vos talents, ce en quoi vous êtes naturellement doué ainsi que les compétences que vous avez à votre disposition. Analysez les compétences globales dont vous allez avoir besoin pour mener à bien le projet : avez-vous besoin de certifications particulières ou de diplômes spécifiques pour accéder à une profession règlementée ? Les avez-vous déjà ou comment allez-vous vous former ?

De manière générale, quelles sont les compétences sur lesquelles vous allez capitaliser et quelles sont celles que vous devrez chercher en externe (par exemple, trouver un associé, envisager des partenariats avec d’autres professionnels…) ?  Un exercice très facile qui vous aidera à identifier les compétences à mettre en avant ou à développer pour la suite de votre projet est de lister 5 expériences professionnelles ou associatives qui vous ont fait sentir dans votre plein potentiel. Pour chaque expérience, essayez de tirer 5 compétences dont vous avez fait preuve. Parmi les compétences que vous aurez listées, synthétisez celles qui sont prioritaires pour vous et la suite de votre parcours.

5. Quels sont vos besoins de manière générale ?

Pour concrétiser votre projet, vous allez surement avoir plusieurs besoins : vous sentir soutenu, avoir un réseau professionnel et surtout avoir l’argent nécessaire pour le démarrage.  Une fois que vous aurez listé vos besoins, faites l’état des lieux de ce dont vous disposez actuellement. Où et comment allez-vous trouver ce qui vous manque ? Quelles sont les actions que vous allez mettre en place ?

Sur la partie financière, et dès que votre projet est un peu plus abouti, nous vous proposons de réaliser l’équation de la création. Cet exercice vous permettra de chiffrer votre projet pour voir s’il en vaut la peine et vous concentrer sur les points clés à valider.

La suite au prochain épisode !

Ce contenu vous a plu ? Partagez-le !