3 conseils pour améliorer la crédibilité de votre modèle d’affaires

En tant que jeune entreprise, vous avez dû soumettre pour revue et feedback votre modèle d’affaires (business model) ainsi qu’éventuellement votre plan d’affaires (business plan) ou présentation (pitch) à de nombreuses parties prenantes, que ce soit dans le cadre d’une relation de mentorat, d’un programme d’accélération, pour réaliser une levée de fonds ou encore obtenir une aide étatique.

En effet, alors que vous cherchez à perfectionner et affiner vos compétences, que vous travaillez pour fournir les informations les plus pertinentes pour atteindre vos objectifs en matière de collecte de fonds, de subventions, de subsides ou en vue d’être accepté dans des programmes locaux d’incubation ou d’accélération, vous êtes à la recherche de critiques et commentaires constructifs.

Etant évaluatrice indépendante depuis 5 ans, j'ai eu l'occasion de parcourir des centaines de pitch decks et business plans. Je suis également Business Angel et entrepreneuse active, et je voulais partager avec vous les principaux points et les leçons les plus importantes à retenir, afin vous donner toutes les cartes pour réussir.

business_model_evaluation_2-1024x153-1

1. Une innovation, vraiment ?

Les idées convergent ! Même si vous pensez que cette « nouvelle » idée est brillante, elle existe bien souvent déjà, malheureusement. La plupart des idées apparaissent en même temps dans différents coins du monde, fréquemment même les idées sont en fait des variations de choses que vous avez vues ailleurs sur le globe ou dans un tout autre secteur.

En soi, ce n’est pas un problème. Mais si vous voulez vous développer à l’international, vous serez rapidement confronté(e) à la concurrence locale des autres pays, ce qui rend une croissance rapide difficile et coûteuse.

Que faire alors ? Une analyse concurrentielle complète est essentielle. Si vous ne savez pas comment procéder, commencez par une simple recherche Google avec des mots-clés, les mêmes que ceux de votre business plan. Par exemple, si vous souhaitez vous établir en tant que gérant d’un yacht club dans les pays nordiques, recherchez « Yacht à louer pays nordiques ». En plus de cette simple recherche Google, renseignez-vous sur des blogs de startups, abonnez-vous aux newsletters et consultez des sites tels que Angel List, Cruchbase et CB Insights. Vous seriez surpris de voir combien de « nouvelles » idées peuvent être « dé-nouvellisées » après une simple recherche en ligne.

Ne vous laissez pas avoir lors d'une présentation où le jury et/ou les évaluateurs connaissent davantage la concurrence que vous. Cela ne sera pas en votre faveur.

2. Montrez votre capacité à apprendre des autres

Vous l’avez certainement déjà tous entendu : il faut apprendre de ses erreurs. Je voudrais aller encore plus loin… Je travaille souvent avec des entrepreneurs qui se lancent pour la première fois et n’ont pas encore eu l’occasion de faire d’erreurs, et c’est ce que je leur conseille. Apprenez non seulement de vos erreurs, mais apprenez aussi de celles des autres.

Comme déjà expliqué, s’informer est essentiel. Travailler de manière isolée ne vous apportera aucune information dont vous pourrez tirer parti. Cela ne vous permettra pas non plus de rencontrer des personnes qui pourraient partager leurs erreurs avec vous. Vous seriez étonné(e) de voir à quel point les gens deviennent bavards en parlant de leurs erreurs et des leçons qu’ils ont pu en tirer. C’est particulièrement vrai dans le secteur des startups… C’est presque considéré comme « honorable » d’avoir échoué. Partagez, apprenez le plus possible avec/de toutes ces personnes. Partez à la rencontre d’entrepreneurs et rassemblez ces informations gratuites, ce qui autrement vous aurait coûté beaucoup de temps et d’argent.

La diversité compte ! C’est bien sûr vrai pour vos futur(e)s collaborateurs/trices, mais aussi pour les mentors, startups ou toute autre personne avec lesquelles vous serez amené(e) à discuter. Plus vos interlocuteurs seront différents, plus vite vous pourrez identifier et résoudre les défis auxquels votre business model fera face. Investissez dans des relations qui pourront vous donner la vision la plus complète de votre entreprise.

Vous vous demandez probablement comment cela vous aidera impressionner vos évaluateurs... Vous pourrez démontrer vos connaissances et votre capacité à apprendre des autres en mettant en avant dans votre présentation vos choix basés sur les enseignements et les erreurs des autres. Prenons l’exemple suivant : vous voulez créer une application pour du B2B. Expliquez vos choix de distribution en prenant comme référence d’autres entreprises pour démontrer ce qui marche et ce qui ne marchera pas.

business_model_evaluation_1-1024x153-1

3. Incubateurs et accélérateurs

C'est bien beau tout ca, mais où allez-vous trouver toutes ces personnes incroyables ? Eh bien, dans les incubateurs ou les accélérateurs. Ils représentent une énorme valeur ajoutée au sein des écosystèmes locaux. La preuve en est que les écosystèmes qui en sont bien pourvus démontrent des projets de qualité bien supérieure !

Bien sûr, il y aura toujours une personne qui n’est jamais passée par la phase d’incubation ou d’accélération et qui a quand même une entreprise florissante. Vous pourriez faire de même, mais c'est juste plus simple et rapide d'utiliser les entités et outils disponibles dans votre écosytème. Cependant, réfléchissez bien à l’incubateur ou l’accélérateur à rejoindre. Plus il a de connexions, plus il vous apportera de la valeur ajoutée.

Comment cela peut-il vous aider lorsque votre entreprise sera examinée par les évaluateurs ? Etre passé par de prestigieux incubateurs et accélérateurs vous donne un avantage concurrentiel indéniable et rend également ce que vous dites beaucoup plus crédible. Attention cependant à ne pas trop en faire ! Passer sans cesse d'une structure à l'autre aura l'effet inverse. Vos évaluateurs verront cela par un manque de concentration et d’engagement. Je vous suggère donc de bien réfléchir lorsque vous choisirez votre incubateur ou accélérateur.

Cet article est une liste non exhaustive de variables à prendre en compte, mais c'est un bon début si vous ne savez pas par où commencer !

Ce contenu vous a plu ? Partagez-le !