Aller au contenu

Le développement personnel : passage obligé pour devenir entrepreneur.e ?

Tags:

De plus en plus de personnes envisagent une carrière entrepreneuriale car elles sont en quête de changement. Elles sont à la recherche de quelque chose qui apportera du sens à leur vie. Peut-être est-ce votre cas ?

Or, chez nyuko, nous sommes coachs en entrepreneuriat, pas coachs de vie. Il y a deux choses distinctes et interdépendantes à prendre en compte : l’humain derrière le projet et le projet entrepreneurial en lui-même. Cet article signe le début d’une série consacrée à la place que le développement personnel occupe dans l’accompagnement à l’entrepreneuriat : importante ET cadrée.

Si vous considérez le développement personnel comme une perte de temps…

Je sais que votre temps est précieux. Mais êtes-vous convaincu.e qu’une réflexion sur vous-même - l’humain derrière le projet - ne va pas vous en faire gagner à terme ? C’est ce sur quoi je vous propose de réfléchir ici.

Il est compréhensible que vous soyez méfiant.e vis-à-vis de toutes les méthodes émergentes en développement personnel. Comment viser des objectifs mesurables sur de l’intangible ? D’accord… Mais les « bon.ne.s » entrepreneur.e.s ont rarement un esprit rigide ! Au contraire, je vous enjoins à entretenir un esprit ouvert, à nourrir votre curiosité… Faites simplement le tri pour ne garder que ce qui vous correspond et vous est utile.

Si vous ne voyez absolument pas le lien entre introspection et entrepreneuriat

Si ce sujet suscite une réaction vive chez vous, ça devrait vous mettre la puce à l’oreille… Si vous êtes a priori fortement récalcitrant.e à l’idée de faire un test de personnalité, demandez-vous pourquoi ! Cela peut justement cacher un vrai besoin, plus ou moins consciemment ignoré, de faire un peu de travail sur soi.

Par exemple, et si vous aviez peur ? Oui, « peur » de découvrir que l’image que vous avez de vous-même ne correspond pas aux résultats d’un test réalisé par des tiers, et donc à un regard extérieur. La peur du regard des autres est une indication très intéressante sur votre personnalité ! Dans votre vie d’entrepreneur.e, cela signifie que vous aurez beaucoup à gagner en confrontant rapidement votre idée avec la réalité du terrain, à travailler votre pitch pour gagner en confiance face à des « vrais gens », etc.

Et si vous êtes « à fond » dans le développement personnel…

Dans ce cas, mon conseil est de tout de même garder les pieds sur terre. La personne qui porte le projet est évidemment un élément capital. Mais ce ne doit pas être au détriment des aspects pratiques à travailler pour réaliser un projet concret et rentable ! C’est un équilibre subtil à trouver. Business Model Canvas, business plan, étude de marché, plan financier, aspects juridiques et fiscaux, stratégie de communication, définition d’objectifs SMART, gestion opérationnelle… Tous ces éléments terre à terre sont eux aussi essentiels ! Oui, les bon.ne.s entrepreneur.e.s allient énormément de savoir-être et de savoir-faire.

Toutefois, si vous avez un intérêt marqué pour les soft skills et que vous vous posez des questions fondamentales sur la composante humaine de votre projet entrepreneurial, n’hésitez pas à le faire savoir rapidement à l’expert.e qui vous accompagne dans votre démarche entrepreneuriale. Avant de plancher sur les aspects « métiers » et « compétences », vous assurer que vous êtes fait.e pour ce projet est une excellente démarche. Un atelier du programme d’accompagnement « idea shaker » de nyuko est d’ailleurs dédié à votre personnalité, vos forces et faiblesses, pour vous lancer dans l’entrepreneuriat.

Enfin, si vous sentez que vous avez besoin d’un accompagnement spécifique pour votre bien-être et équilibre personnel, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un.e psychologue ou d’un.e coach de vie en parallèle de votre travail avec votre coach en entrepreneuriat.

Top 3 des avantages de l’entrepreneuriat

Etre entrepreneur.e est synonyme d’avantages non-négligeables… Je vais en lister quelques-uns ici. Mais vous verrez que chaque médaille a son revers et qu’au bout du compte, être le/la capitaine de son bateau requiert un mental d’acier ! D’où le lien entre projet entrepreneurial et connaissance de soi.

  • Avantage numéro un : la liberté. Un.e entrepreneur.e travaille pour lui/elle. C’est le/la boss ! Bye bye le reporting à votre supérieur hiérarchique, vous ne devrez plus rendre de comptes qu’à vous-même. Pour la gestion de vos horaires de travail aussi, vous bénéficierez d’une flexibilité très agréable. Mais attention ! Cela signifie que vous devrez avoir une grande autonomie. Et cet avantage est contrebalancé par l’exigence de vos client.e.s. Même si le ou la boss, c’est vous, c’est vos client.e.s que vous devrez satisfaire et il vous faudra vous plier à leurs exigences. Où en êtes-vous par rapport à votre autonomie ? Réfléchissez à des situations professionnelles que vous avez vécues où vous avez fait preuve d’autonomie et notez-les. Relevez comment vous avez géré ces situations. Cela pourra vous servir de guide pour votre rôle de boss à venir.
  • Avantage numéro deux : l’absence totale de routine. Un.e chef d’entreprise doit savoir (presque) tout faire : recherche d’idées, comptabilité, développement des produits/services, marketing… Vos journées seront bien remplies et très variées. Ce qui exige une auto-discipline régulière et rigoureuse. Vous pouvez faciliter votre quotidien d’entrepreneur.e grâce à différents outils que nous avons listés dans cet article.
  • Avantage numéro trois : le goût du challenge. Un.e entrepreneur.e a la possibilité de stimuler l’économie et de créer de l’emploi. Ainsi, le/la chef d’entreprise a généralement le goût de l’aventure, l’envie de se surpasser et de (se) prouver des choses. Pour savourer cet avantage, vous devrez renforcer votre tolérance au risque. Inspirez-vous d’entrepreneur.e.s qui partagent leurs expériences !

Top 3 des inconvénients de l’entrepreneuriat

La grande responsabilité d’un.e chef d’entreprise, aussi excitante soit-elle, engendre une multitude d’inquiétudes et de risques, c’est une pression constante dont il vaut mieux être conscient.e avant de se lancer.

  • Inconvénient numéro un : plus de travail. L’entrepreneuriat demande énormément de temps et de travail. Un petit conseil que vous aurez probablement déjà lu si vous êtes adepte de Meet an entrepreneur : prévoyez que tout prend toujours plus de temps que prévu !
  • Inconvénient numéro deux : l’instabilité. Se lancer dans l’entrepreneuriat, c’est accepter une vie professionnelle instable et un salaire variable. Etes-vous prêt.e à l’assumer ?
  • Inconvénient numéro trois : la pression. Sans salaire fixe, il faut savoir accepter une bonne dose de stress. Pour vous projeter, posez-vous les questions suivantes :  Allez-vous pouvoir payer votre loyer à la fin du mois ? Que se passera-t-il si vous perdez votre plus gros client ? Si vous devez tout arrêter, comment allez-vous payer vos charges ? Comment faire avec vos employé.e.s si vous en avez ?

Top 4 des qualités pour un.e entrepreneur.e

Vous l’aurez compris, certaines qualités sont indispensables pour lancer et gérer sa propre activité professionnelle :

  • La volonté : cultivez votre dynamisme et restez ambitieux/se pour mener à bien votre projet.
  • La créativité : trouver des idées innovantes vous permettra de vous démarquer et vous renouveler sans cesse.
  • La rigueur : pour réussir votre entreprise, soyez structuré.e et travaillez votre mode d’organisation.
  • L’humilité : les entrepreneur.e.s qui réussissent le mieux sont capables de se remettre constamment en question, de prendre du recul et d’accepter les critiques.

Et comment les aborder si vous ne vous connaissez pas vraiment ? Commencez par découvrir laquelle de ces qualités est votre plus grande force et voyez comment développer les autres.

Donc, l’introspection… nécessaire ou secondaire pour un.e entrepreneur.e ?

Chacun.e a bien évidemment une appétence plus ou moins marquée pour les soft skills (ou compétences douces) et le travail sur soi.

Certaines choses s’apprennent uniquement par l’expérience. Vous pouvez par exemple lire autant de livres que vous le souhaitez sur la solitude de l’entrepreneur.e, tant que vous ne l’aurez pas vécue vous-même vous ne comprendrez jamais vraiment ce que cela signifie… Il en va de même concernant la charge mentale que votre projet entrepreneurial engendre au quotidien.

Par contre, il y a un océan de choses que vous pouvez apprendre avant de vous lancer ! Ce qui est certain, c’est qu’avoir une bonne connaissance de vous-même sera bénéfique pour votre projet entrepreneurial.

Je vous recommande vivement de faire cette démarche si vous voulez avoir une activité pérenne dans laquelle vous serez épanoui.e ! Si vous n’êtes pas du tout en accord avec avec ce à quoi vous allez dédier énormément de temps et d’énergie, vous courez vers une fin prématurée de votre activité, au burn-out ou à des difficultés dans vos relations personnelles et/ou familiales.

Alors, c’est vrai, se connaître, s’accepter et s’apprécier comme on est, ça ne se fait pas tout seul, ça demande du courage, de l’énergie et du temps. C’est un effort continu. Mais après tout, n’est-ce pas exactement la même chose pour… l’entrepreneuriat ?

Par où commencer ?

Par cet article qui vous propose un test d’aptitudes pour évaluer le niveau de vos ressources internes (savoir-faire, attitudes, savoir-être...). Cet outil, réalisé par les Chambres de Commerce et d'Industrie françaises, est un excellent départ pour vous aiguiller ! Vous saurez sur quels atouts capitaliser et sur quelles fragilités de votre personnalité travailler pour mener votre projet entrepreneurial à bien.

Ce contenu vous a plu ? Partagez-le !