Aller au contenu

Les qualités d’un bon entrepreneur

On ne naît pas entrepreneur.e, chacun.e est un.e candidat.e potentiel.le à l’aventure entrepreneuriale. Néanmoins, la personnalité d’un.e entrepreneur.e est souvent considérée comme un élément clé pour expliquer sa réussite ou son échec.

Ainsi, avant d’effectuer le grand saut, il est intéressant de réfléchir à ses motivations réelles et à ses capacités à réussir. En effet, créer/reprendre et gérer une entreprise requiert des compétences multiples et complémentaires, il vaut donc mieux bien se connaître.

Quelle est la personnalité de l'entrepreneur.e à succès ?

Parcourons ensemble quelques-uns des traits de personnalité caractéristiques des entrepreneur.e.s et chefs d’entreprises :

1. Avoir une vision, un but

Un.e bon.ne entrepreneur.e est celui/celle qui se fixe des objectifs sans cesse. Mais un.e bon.ne entrepreneur.e est surtout celui /celle qui a su se poser les questions essentielles : quelle vision ai-je pour mon entreprise ? Pourquoi est-ce que je veux devenir entrepreneur.e ? Si vous avez réussi à poser votre vision, vous serez en mesure de garder le cap tout au long de votre démarche entrepreneuriale.

2. Être déterminé.e, persévérant.e mais aussi patient.e

La détermination et la persévérance sont souvent également citées comme des facteurs de réussite de projets entrepreneuriaux !

Ainsi, si vous avez tendance à avoir peur de l’échec et à rapidement baisser les bras, l’entrepreneuriat n’est peut-être pas fait pour vous. De fait, dans la réalité, l’échec est fréquent, mais l’essentiel est d’en tirer les leçons qui vous feront progresser.

3. Agir et savoir décider

L’entrepreneur.e est résolument tourné.e vers l'action. Un.e bon.ne entrepreneur.e n'est pas de nature à attendre que les choses se réalisent d'elles-mêmes. Si pour vous, il faut agir pour réussir, alors vous êtes déjà sur la bonne voie !

Dès lors, si vous avez la fibre entrepreneuriale, vous serez capable d’assumer vos responsabilités en prenant des décisions, petites ou stratégiques, au quotidien. Même si parfois il vous faudra décider rapidement dans le doute ou l’incertitude…

qualites1

4. Imaginer, être créatif/ve et flexible

Un.e entrepreneur.e est avant tout un.e inventeur/trice, il ou elle repousse les frontières, il/elle ne s’impose pas de limites. Il/elle arrivera à faire vivre son idée initiale mais également à la faire évoluer si besoin grâce à sa créativité.

Si tel est le cas, en tant qu’entrepreneur.e en herbe, vous pourrez compter sur votre côté imaginatif pour vous sortir d’une situation stressante et vous pourrez vous adapter à toute nouvelle situation pour garantir la continuité de votre projet/entreprise. Cette créativité vous apportera une avance sur la concurrence, de nouveaux marchés inexploités ou encore une clientèle nouvelle.

5. Ne pas avoir peur des défis et ne pas hésiter à prendre certains risques

Si vous décidez de lancer votre propre affaire, la probabilité que les débuts soient difficiles et qu’il y ait peu de bénéfices est grande. Vous devez être prêt.e à prendre ce risque pour tenter cette nouvelle aventure et donc à quitter votre zone de confort.

Il ne faut pas croire qu’un.e preneur/se de risque agit sans réfléchir. Un.e bon.ne entrepreneur.e n'a pas peur de prendre des risques certes, mais il/elle le fait en ayant préalablement identifié les menaces de son environnement et détecté les opportunités à saisir.

6. Avoir soif d’apprendre et être curieux/se

L’entrepreneur.e a un besoin viscéral et insatiable d’en savoir toujours plus (pour lui/elle mais aussi pour ses employés). Il/elle sera naturellement aussi très curieux/se et à l’affût (qui sait, sa prochaine idée se trouvera peut-être dans un magazine qu’il/elle lira dans une salle d’attente !). La curiosité de l’entrepreneur.e lui permettra aussi de se remettre en cause.

Alors, posez-vous cette question : suis-je prêt.e à passer outre la peur de l’inconnu ? Le cas échéant, vous serez en mesure d’aller voir ailleurs s’il n’y aurait pas une idée fructueuse à glaner.

qualites2

7. Être passionné.e

Créer son entreprise est une tâche complexe à effectuer, le parcours d'entrepreneur.e est semé d'embûches. Être passionné.e est un moteur de motivation puissant : par passion, vous serez poussé.e à faire du bon travail, en vous amusant, et à ne pas facilement abandonner.

8. Voir très grand mais accepter de commencer petit

Il faut avoir des rêves pour réussir. Reconnaître l'impossible est un excellent moyen de ne pas arriver à ses fins. L’entrepreneur.e va constamment chercher à se lancer des défis ambitieux et à s’associer à des projets difficiles.

Cependant, les débuts ne sont pas toujours évidents. Le démarrage d’une entreprise s’étale souvent sur quelques années durant lesquelles il vous faudra pouvoir faire beaucoup avec peu et donc être généraliste et porter plusieurs casquettes à la fois, trouver des systèmes D, etc.

9. Être capable de travailler en équipe et savoir déléguer

Pendant votre aventure, vous devrez aller chercher chez des associés, partenaires, employés, prestataires de service, les compétences que vous ne possédez pas, ou vous devrez simplement déléguer car vous voudrez vous concentrer sur les tâches importantes.

Pour accomplir cela, vous devrez être en mesure de partager votre vision, de communiquer efficacement afin de convaincre, d’encadrer, de contrôler, de motiver, etc. Vous devrez aussi pouvoir jongler d’une tâche/dossier/rendez-vous à l’autre.

qualites3

Comment puis-je connaître mon profil et évaluer mon potentiel ?

Chaque porteur/se de projet a intérêt à bien évaluer son potentiel d’entrepreneur.e.
C'est pourquoi il est recommandé de faire un bilan de ses motivations, aptitudes et capacités.

Notez qu’il est essentiel que l’ensemble des membres de l’équipe entrepreneuriale se soumette à l’exercice et en discute pour bien construire leur projet commun.

Je vous propose plusieurs outils qui vont vous aider dans votre évaluation :

  • L’e-learning « désir d’entreprendre1 » proposé gratuitement par la House of Training
  • Les 3 outils proposés par les Chambres de Commerce et d'Industrie françaises pour tester votre détermination2, vos traits de caractère3 et vos aptitudes4
  • Le test d'auto-évaluation de son profil d'entrepreneur proposé par la Banque du Canada5
  • Le test MACE6 (NB : seuls les créateurs des Hauts-de-France peuvent bénéficier du diagnostic complet)
  • Le test de Hunchup et Partena Professional7

Et ensuite ?

Le métier de chef d’entreprise est, de nos jours, accessible à tous. Ainsi, les qualités analysées dans cet article peuvent certainement aider à devenir un.e meilleur.e entrepreneur.e mais elles n’assureront néanmoins pas à elles seules le succès de l’entrepreneur.e/chef d’entreprise.

Par conséquent, n’oubliez pas que pour qu’un projet entrepreneurial porte ses fruits, celui-ci doit avant tout vous motiver en permettant un bon équilibre entre vos envies, valeurs, contraintes financières et sociales ! En savoir plus8.

Alors, si après cette lecture, vous vous sentez l’âme d’un.e entrepreneur.e, je n’ai qu’un conseil : lancez-vous !

Ce contenu vous a plu ? Partagez-le !