Transcript

Pourquoi la Chambre de Commerce ?
La Chambre de Commerce a été créée il y a très longtemps, en 1841. A ce moment-là, je pense que l’idée était effectivement de créer une institution ou un porte-parole attitré des entreprises. C’était un moment où le pays était très pauvre et il fallait du développement économique et à ce moment-là les décideurs politiques se sont dit : « Si on a besoin du développement économique, il faut aussi des entreprises fortes et donc il faut aussi un porte-parole fort qui puisse représenter toutes ces entreprises ».

Qu’est-ce que vous faites ?
On est actifs au niveau du travail législatif. On peut faire des propositions de loi et donner un avis sur tous les projets de lois et de règlements grand ducaux qui impactent directement ou indirectement les entreprises. En fait, on est un petit peu lobbyiste ou même promoteur de l’environnement économique pro-business. A ce titre-là, il faut aussi soutenir les personnes qui veulent démarrer une entreprise, et pas seulement démarrer mais aussi développer l’entreprise, ou s’internationaliser voire même transmettre une entreprise. On essaie effectivement de couvrir tous les cycles de vie d’une entreprise et d’être actif à ce niveau-là.

Pour être concret ?
On développe des produits et des services qui répondent aux besoins des entreprises qui changent tout le temps, qui évoluent. Je vous donne quelques exemples : maintenant la digitalisation est un sujet très important, c’est pourquoi on a développé le projet Go Digital, qui connait un succès énorme. On vient de fêter le premier anniversaire de cette initiative et on a dépassé toutes nos attentes. C’est un service où l’on fait de la sensibilisation mais aussi de la formation ainsi que de la consultance plus approfondie pour toutes les entreprises de toutes les tailles qui veulent se digitaliser. Il y a toute une panoplie de tels services mais aussi toute l’assistance, le conseil, tout le volet internationalisation où on a aussi des outils énormes comme la Market Intelligence, les différentes foires, missions, accueil des délégations, c’est donc pour développer tout le volet de la promotion économique. On est bien évidemment un acteur privilégié en matière de formation, je pense que c’est très important, on a lancé, il y a trois ans maintenant, la House of Training. On a créé l’Institut Supérieur de l’Economie et on est aussi un acteur privilégié en matière d’apprentissage et de formation initiale.

En bref ?
Je crois que si je voudrais résumer l’action de la Chambre de Commerce, je le ferais avec trois F : Facilitateur, Fédérateur et Force de proposition.