Transcript

D’où est venue l’idée ?
À la base, l’idée est née d’un besoin personnel, car je souffrais depuis toujours de surpoids et je pesais près de 150 kg. J’avais maigri grâce à un régime «Low Carb». Je voulais donc développer une bière ou une boisson compatible avec mon régime et mon mode de vie, que je puisse déguster le weekend ou après le travail avec mes collègues ou mes amis.
Pour mon travail de bachelor, j’ai dû inventer un nouveau produit, que l’on pourrait vendre dans les supermarchés et les grandes surfaces et c’est ainsi que l’idée m’est venue pour la première fois. C’est également à ce moment que j’ai étudié la question de plus près et j’ai constaté qu’en Europe, et plus particulièrement au Luxembourg, il n’existait pas de telles boissons, alcoolisées à faible teneur en calories, sans sucre, etc. Je me suis donc dit « Voilà, c’est ça. Je tiens un concept qui peut être réalisé ».

Créer pendant les études ?
Cela m’a énormément aidé, de créer une entreprise pendant les études, parce qu’on n’a pas encore de famille, on n’a pas encore d’emploi. Dans ce contexte, ça se fait bien plus facilement et cela constitue un atout majeur.

Avoir de l’expérience ?
Pour moi, avoir déjà travaillé dans le domaine de la restauration en tant qu’étudiant a été un facteur très important. J’ai passé beaucoup de temps à travailler dans l’horeca dans mon temps libre, pendant les vacances, les week-ends, ce qui m’a aidé à découvrir ce secteur.
J’ai aussi fait un stage dans une autre startup dans le secteur de la boisson, ce qui m’a aussi aidé à mieux comprendre le secteur dans son ensemble.

S’associer avec son(sa) fiancé(e), bonne idée ?
Travailler avec son fiancé est une bonne chose. Nous travaillons pendant les week-ends, les soirées, les journées, en fait nous sommes tout le temps en train de travailler. Les choses qu’il n’aime pas faire, je m’en occupe, et vice-versa, il fait les choses que je n’aime pas faire.
On se complète parfaitement, il n’y a que des avantages. Pitt et moi, nous formons une bonne équipe, voilà.

Comment commencer ?
Dès que l’idée du projet est née, on s’est simplement renseignés auprès de tout le monde. Nous avons écrit à toutes les brasseries, pour demander si un tel produit existait déjà, et comment on pourrait collaborer… et nous avons finalement trouvé la brasserie expérimentale de Weihenstephan, qui était enthousiasmée par notre idée et qui nous a proposé de développer et réaliser ce projet ensemble.