Transcript

Les premiers clients
Au début, c’est très important de faire en sorte de s’assurer que toutes les personnes que vous pouvez toucher de près ou de loin soient au courant que vous vous lancez, dans quel créneau vous vous lancez, … En tout cas c’est ce qui m’est arrivé. J’ai très vite trouvé 2, 3, 4, 5, 10 projets qui m’ont permis de me lancer sur ma première année.

Des clients pas sensibilisés ?
Essayez de vous concentrer plutôt sur les deux, trois clients potentiels plus tièdes ou plus chauds, des gens qui parlent le même langage, qui ont compris ce que vous vendez, qui ont compris qu’ils en ont besoin, plutôt que tous les autres qui vous disent que ce que vous faites ne sert à rien. Parce que ces gens-là ne vous amèneront nulle part.

De travailler avec un jeune indépendant
En montrant de la réactivité, de la flexibilité et surtout en s’intéressant vraiment à la problématique de son client, ça va permettre de lui offrir une solution adaptée. Et ça, ça fait vraiment toute la différence. Il faut prendre le temps de comprendre le business du client.

Soi-même
Il faut vraiment se concentrer sur les actions qui vont avoir le plus d’impact pour un effort contrôlé. Moi, j’ai eu cette tendance au début de dire : « Je veux vraiment travailler mon logo pour les trois prochaines semaines et je ne vais pas encore aller vendre… Je vais aller travailler mon site web et je ne vais pas encore aller vendre. Je vais travailler une plaquette et je ne vais pas encore aller vendre. » Je vais faire ceci, je vais aller faire cela. Les étapes pour se lancer, c’est qu’il faut y aller tout de suite. Au final, c’est le premier contact que vous allez avoir avec les gens que vous rencontrez qui va vraiment laisser une trace. Beaucoup plus que votre signature email ou la couleur que vous avez choisie pour votre logo.