La différence principale
De un, je prends les décisions, je les assume derrière, et ça, c’est un luxe et un confort de vie. Le fait de pouvoir travailler à sa mode eh bien ! pour moi, c’est vraiment ce que je préfère dans ma situation.

Sur quoi insister
C’est l’importance cruciale de l’autoformation. En tant qu’employé, tu fais tes heures et tu vas le faire du mieux que tu peux, bien sûr ! Mais, une fois que tu es à ton compte, tu vas te rendre compte qu’au début tu vas passer en cinquième de ton temps à te former et à dévorer tout ce que tu peux trouver sur les différents sujets pour toujours essayer (c’est un des challenges que je me suis toujours donné) de ne pas apprendre quelque chose en réunion avec un client.

Face aux clients
C’est le droit de dire non. Et même l’obligation de dire non. En tant qu’indépendant, tu te rends compte qu’en fait non, le client n’est pas roi ! Et justement, si ton client vient chez toi, c’est parce qu’il a besoin que tu lui dises non. Que tu dises non aux problématiques, aux enjeux qu’il va mettre sur la table et aux idées qu’il va mettre sur la table qui ne sont pas toujours les bonnes… Ça ne veut pas dire qu’il faut dire toujours non, mais… ce pouvoir de dire non, c’est vraiment une bonne différence et c’est surtout une très bonne façon de se différencier de tous les autres.

L’emploi du temps
La gestion des tes horaires et la gestion de ta vie privée, c’est quelque chose qu’il va falloir apprendre sur le tas. Ce n’est pas évident. Mais s’il y a bien une chose que j’ai apprise, c’est qu’en se limitant mordicus à travailler 9 -10 heures par jour, ça va te forcer à être efficace. L’idée vraiment dans ta gestion du temps, c’est qu’en tant qu’indépendant tu vas travailler. Peut-être plus qu’en tant qu’employé, mais tu regagnes le contrôle de ton emploi du temps. Donc, même si parfois je travaille le dimanche, ça me permet par exemple le lundi après-midi, quand je dois faire autre chose pour ma vie privée, de pouvoir me libérer.

S’organiser
C’est une question de bien prioriser et de faire la différence entre ce qui est urgent, ce qui est important, ce qui est important et urgent et tout le reste. Par contre, tous mes clients ont mon numéro de téléphone et s’il y a une vraie urgence, s’il y a vraiment un élément qui est important et urgent, ils m’appellent. Et là, évidemment, alors on arrête ce qu’on fait et on va éteindre l’incendie.