Aller au contenu

J’ai toujours fonctionné comme ça. C’était jamais : « J’ouvre et j’ai tout, tout de suite. » C’était à chaque fois : « J’ai un peu, j’investis. »

Ouvrir sa première crèche au Luxembourg

Barbara Agostino

Créatrice des Crèches Barbara depuis 2011

Par quoi commencer ?

Quand vous ouvrez une entreprise et vous n’avez pas de noyau ou une idée de l’essentiel de votre crèche, ça ne fonctionnera pas. Moi, j’avais de grandes idées. La vie, c’était pour moi… Investir, donc gagner de l’argent. Mais réinvestir !

Les travaux d’aménagement

Après mes cours avec la Hilti, j’allais chez Bati C louer des machines. Avec des grosses unités de compresseurs, moi j’avais le soir, les bras qui faisaient automatiquement comme ça ! Et je m’aidais comme je pouvais… j’avais acheté une nouvelle voiture MINI Clubman que j’ai revendue, où j’ai perdu un peu d’argent, c’était une voiture neuve… J’ai perdu de l’argent pour m’acheter un vieux 4X4 où je pouvais mettre tout là-dedans. Parce que je ne pouvais pas me permettre un container ! Donc tous les jours, je remplissais la voiture et j’allais au centre de recyclage. Et sinon, j’attendais mon salaire pour pouvoir acheter des matériaux. Les seules entreprises que j’ai prises, grosses entreprises parce qu’il fallait des certificats, c’était l’électricité et sanitaires. Pour la chaudière, j’ai dû changer la chaudière etc., vous êtes obligés de prendre des sociétés qui ont aussi des certificats de conformité. Donc là, c’est des packages qui prennent beaucoup plus de temps.

La réaction de l’entourage

Je dois dire que Tilly m’a souvent reproché, et elle me le reproche encore aujourd’hui, elle me dit : « Je ne compte pas les weekends ou j’étais seule. » Moi, j’ai dit écoute : « J’ai de la banque à rembourser, moi je vais travailler. » Il y a eu des frictions, mais là, je ne laissais pas heum… Parce que je voulais mon indépendance.

L’ouverture

Tout se passe bien. En septembre 2011, j’ouvre. J’avais mis une bâche deux poteaux de fer que j’avais récupérés d’un chantier qui était en fin de travaux que j’avais mis, ouvert le coffre et j’avais pris les barres, et un numéro de téléphone et une adresse mail. Pas de site au départ, rien de tout ça… J’avais donné, je m’étais fixé le samedi matin pour les inscriptions. Mais la crèche, à peine ouverte, en septembre, elle était déjà remplie. Et ça marchait hyper bien ! Là aussi, au début, je ne pouvais pas me permettre des belles chaises, de grandes belles fournitures spécialisées en crèche… Donc j’allais chez Ikea acheter des petites chaises, de petites tables. Et à chaque fois que je gagnais un peu d’argent par mois, hop ! Je faisais une commande. Et j’ai toujours fonctionné comme ça. C’était jamais : « J’ouvre et j’ai tout, tout de suite. » C’était à chaque fois : « J’ai un peu, j’investis. »