Transcript

Quand y penser ?
Je me suis toujours intéressé à l’aspect financier et comptable de l’entreprise alors que ce n’est pas du tout mon naturel, je suis plutôt dans la création, dans le journalisme, dans l’édition. Par contre je savais que c’était très important de le maîtriser, au moins à un niveau de non-expert. Et je me suis toujours intéressé à la façon de structurer une entreprise et un groupe, peut-être par prudence d’entrepreneur. Du coup on pose des questions ! Quand on ne sait pas, on pose des questions et quand on est jeune les gens y répondent avec bienfaisance.

Comment y venir ?
C’est venu de façon organique. On a eu aussi les dix dernières années énormément de croissance, complètement hors proportion par rapport aux premières quinze années. Donc au début on en a beaucoup moins besoin, c’est un petit chiffre d’affaires. Au début je pense que l’ambition était d’être break-even, d’avoir un petit bénéfice. Après on fait des projets de croissance au niveau du chiffre, on s’intéresse à la marge, on analyse avec plus de détails les différents services, les opérations… On est plus dans l’analyse.

Est-ce indispensable ?
On ne doit pas oublier non plus qu’on soit à 20 ou comme notre cas à 115, on est responsable pour les recettes aussi de 115 ménages. Il y a 115 familles qui s’attendent à avoir le prochain salaire et avec ça on ne peut pas jouer ! Donc à un moment donné on doit quand même être bien responsable de la gestion de sa trésorerie.