Transcript

Travailler en freelance

Accepter toutes les demandes ?
Garder en vue que le travail qu’on veut proposer est un travail de qualité, donc ne pas accepter forcément toutes les demandes si l’on pense que l’on aura du mal à les gérer ou si on ne peut les gérer que d’une façon approximative juste pour ensuite faire un travail bâclé. Je pense que chaque demande doit être traitée avec le même niveau de sérieux.

La journée typique d’un freelance ?
Je pense que la journée typique n’existe pas. C’est toujours un petit peu une redécouverte. Bien sûr il y a des routines qui se mettent en place : quand on est indépendant on est souvent amené à bouger. Quand on n’a pas forcément un bureau établi dans un espace de coworking comme c’est mon cas, on est beaucoup plus agile et flexible. Chaque semaine on se réinvente un petit peu dans notre façon de faire.

Était-ce une bonne décision ?
Pouvoir se gérer soi-même, proposer ses propres idées et vraiment avoir un travail de relation assez proche avec le client, c’est quelque chose d’assez unique et c’est une chance de pouvoir le faire chaque jour. Donc oui, je pense que c’est une bonne décision si on est bien entouré et si on a des institutions ou des organismes qui nous accompagnent et qui peuvent répondre à nos questions. Bien sûr financièrement ce sont des choix à faire mais c’est une expérience à tenter.