Transcript

Pourquoi changer ?
Un client qui m’a qui m’a annoncé qu’il ne pouvait plus prendre autant de cours, l’année qui suivait j’allais donc subir une perte de chiffre d’affaires conséquente. Assez conséquente pour me faire réfléchir à la pérennité du business. Et en regardant les chiffres, c’est vrai que le plus gros poste, c’est le loyer. C’est en ce sens-là que j’ai commencé à réfléchir. Après, il n’y a pas que ça. Il y a aussi des… des facteurs personnels qui sont aussi rentrés en compte, c’est-à-dire que j’ai toujours travaillé du lundi au dimanche, non-stop. Toujours la tête dans le guidon, toujours à fond, jamais se stopper. Et un petit souci de santé est arrivé. Ça m’a fait aussi réfléchir. Voilà pourquoi j’ai changé le modèle du business. Pour pouvoir me préserver et pour pouvoir préserver l’activité. C’est-à-dire continuer à avoir une activité qui tourne et avoir une activité qui est rentable.

Informer les employés
Ça a été tout de suite dit à mes employés, c’est même une réflexion que j’ai eue avec eux.

Informer les clients
Dans l’ensemble, ça a été bien accueilli parce qu’on avait une relation très proche avec nos clients.

Les leçons à en tirer
Ne pas se laisser guider par sa passion. Moi, je suis quelqu’un de très cartésien, factuel. J’ai toujours les pieds sur terre et quand bien même je me suis laissé emporter. Se faire accompagner, se faire accompagner par les bonnes personnes et s’autoriser à une période de test. Et pas une période de test de trois mois, mais une période de test de six mois à un an. Où on n’engage pas des coûts financiers trop importants. De garder une part de repos dans son entrepreneuriat, c’est-à-dire de revenir à la personne que l’on est. Je me prends pour exemple : Il y a Barbara l’entrepreneur, qui travaille du lundi au dimanche et il y aurait dû y avoir Barbara l’entrepreneur du lundi au samedi, puis Barbara la femme, la mère de famille le dimanche. Ca demande un investissement à 200%. Mais il faut garder au moins 1/5 de son temps pour soi, pour sa personne, pour se reconnecter. Aussi pour garder la tête froide, ne pas s’éreinter, se fatiguer inutilement.