Les cinq leviers pour optimiser sa trésorerie face à une crise

Une crise, qu’elle soit d’ordre économique, sociale ou sanitaire, est par nature un évènement soudain qui peut bouleverser l’organisation et la pérennité de votre entreprise. Bien que l’approche idéale n’existe probablement pas, nous vous proposons ici une liste d’éléments pour vous permettre de réajuster votre stratégie et la surmonter.

Une crise a de fortes chances d’impacter votre trésorerie, vous devez réaliser des prévisions régulièrement, tracer toutes vos activités et surveiller certains ratios financiers. Les principaux ratios à suivre concernent votre autonomie financière ; votre solvabilité globale ; votre rentabilité ; ou encore vos besoins en fonds de roulement, qui vous permettent d’anticiper le décalage entre vos revenus et tous les frais liés à l’activité de votre entreprise.

Pour aller plus loin sur l’utilisation des ratios financiers vous pouvez consulter cet article1 et faire appel à un comptable afin de vous aider à faire le point sur la situation financière de votre entreprise.

En cas de difficultés, vous pouvez débloquer des liquidités via différents leviers :

1. Vos fournisseurs

  • Négociez des délais de paiement ;
  • changez de fournisseur(s) (si vous n’avez qu’un seul fournisseur vous pourrez plus légitimement négocier des délais de paiement).
5 leviers 1

2. Vos clients et ventes

  • Effectuez une mise à jour de votre comptabilité et relancez les clients concernés (si la crise en question ne les affecte pas) ;
  • identifiez les litiges potentiels, proposez des facilités de paiement à vos clients, optimisez vos conditions générales de vente, et demandez un crédit d'escompte2, si nécessaire ;
  • automatisez votre mode de facturation (une liste d’outils3 et des conseils4 pour vous aider) ;
  • protégez-vous en cas de factures impayées via l'assurance-crédit et l'affacturage5 ;
  • diversifiez votre portefeuille-clients ;
  • fidélisez vos clients ;
  • cherchez d’autres leviers de prospection ;
  • travaillez sur vos marges et vos prix ;
  • faites-vous rémunérer une partie de vos prestations à la signature d’un devis, si possible.

3. Gestion des stocks et autres actifs

  • Etudiez la possibilité de réduire ou d’améliorer la gestion de vos stocks avec le juste-à-temps6 ;
  • pensez à la cession-bail7 ;
  • envisagez du leasing plutôt que l’achat de machines et/ou de matériels ;
  • évaluez la possibilité de céder de vos actifs (marque, local, brevet, etc.).

4. Votre business model

Faire pivoter votre business model : cela peut passer par le développement d’une offre de vente en ligne ou de livraison, de services ou de produits additionnels, l’extension de votre activité sur d’autres marchés/pays, cibler d’autres clients.

Quelques questions à vous poser :

  • Votre offre peut-elle intéresser un autre marché ?
  • Pouvez-vous cibler d’autres typologies de clients ?
  • Votre proposition de valeur répond-t-elle à une problématique précise ?
  • Quelles sont vos missions / vos valeurs / votre expertise ?
  • Connaissez-vous votre marché ?
  • Que font vos concurrents dans votre pays ou à l’étranger ? ;

Exploitez le digital (quelques exemples concrets8, les facteurs d'échec de votre stratégie digitale9

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter ces articles : interview d'une entrepreneuse10 ; business model innovants11 des exemples inspirants12.

5 leviers 2

5. Crédits bancaires et autres sources de financement

Nos conseils pour une demande de crédit bancaire :

  • Présentez votre stratégie à court, moyen et long terme ;
  • exposez le contexte avec des éléments factuels (crise économique générale, perte de clients, litiges avec des paiements) ;
  • présentez vos résultats passés (CA, excédent brut d’exploitation, investissements, trésorerie, etc.) et vos projections (pertinentes, réalistes et rassurantes) ;
  • justifiez votre demande de crédit ;
  • rassurez la banque concernant votre projet (clients, étude de marché, carnet de commandes, etc.) et sur son potentiel de développement ;
  • tracez toutes vos activités financières pour être en mesure de fournir les informations demandées ;
  • préparez un dossier complet (business plan et plan financier).

Vous pouvez consulter cet article pour aller plus loin sur l'entretien bancaire13.

Il existe d’autres sources d’investissement comme le micro-crédit14 ; le crowdfunding, les business Angels ou encore les fonds de venture capital.

Retenez qu’une crise peut vous permettre de renforcer votre équipe et repenser votre activité.

Enfin, sachez vous entourer d’experts, n’hésitez pas à demander de l’aide et des conseils extérieurs, tout en gardant en tête votre objectif entrepreneurial à moyen et long terme.

Ce contenu vous a plu ? Partagez-le !