Aller au contenu

Une « idée » ça ne se protège pas

Vous voulez créer quelque chose et le développer en une activité professionnelle ? Mais… aïe ! Vous avez peur qu’on vous pique votre idée… A qui en parler ? Comment protéger votre entreprise en cours de création tout en la développant ? Est-ce nécessaire ? La question de la propriété intellectuelle est une matière complexe. Nous vous proposons ici un aperçu des informations les plus pertinentes à connaître pour un.e entrepreneur.e (en herbe, ou pas d’ailleurs) au Luxembourg.

J’ai peur qu’on me vole mon idée

Première chose à intégrer : stop aux confusions autour de la protection d'une idée ! Une idée n’est pas protégeable. C’est l’expression particulière de cette idée ou de cette création qui l’est, c’est-à-dire à un stade plus avancé que celui des prémices de l’idée. Donc, idée, concept, méthode, savoir-faire et information ne sont pas protégeables en tant que tels !

Ce n’est pas pour autant qu’il ne faut parler de rien à personne ! Car à quoi bon développer quelque chose dont personne ne veut ? Choisissez avec soins les personnes avec qui vous pouvez brainstormer et échanger en confiance pour vous assurer qu’il y ait un market fit. Pour autant, réfléchissez bien aux informations pouvant être partagées autour de vous et à celles requérant la signature de clauses de confidentialité (Non Disclosure Agreement - NDA) avant de les divulguer. En particulier lorsque vous passez du stade de l’idée à celle de la création, vous pouvez vous renseigner auprès d’un.e professionnel.le de la propriété intellectuelle sur ce qui doit être gardé secret afin de pouvoir le protéger par la suite.

Tout de même, je ne peux vraiment rien faire avant d’avoir créé « l’expression particulière de mon idée » ?

Le parasitisme et la concurrence déloyale dépassent le cadre de la propriété intellectuelle... Par contre, il est possible d’effectuer un i-DEPOT : enveloppe physique ou électronique consignée auprès de l’Office Benelux de la Propriété intellectuelle (BOIP) qui sera gardée secrète, sauf si la personne qui a fait le dépôt demande de le rendre public.

Le i-DEPOT ne protège pas votre idée et ne vous confère pas de droits. C’est uniquement la preuve d’une possession de contenu à une date donnée. Dans certaines situations, celui-ci peut être utile pour dater la possession d’un contenu. Et vous pouvez le combiner avec une clause de confidentialité dans vos contrats et/ou mandats.

Mais qu'est-ce que je dois protéger ?

Légalement, rien. Hé oui ! Au Luxembourg, posséder une marque n’est pas considéré comme un moyen de régulation du marché. Vous n’êtes donc pas légalement obligé.e.s de protéger vos créations ou d’effectuer un dépôt de marques. Mais cela peut souvent être très utile ! Il revient à chacun.e de décider comment il ou elle souhaite protéger ses actifs immatériels.

En revanche, vous avez l’obligation légale de ne pas empiéter sur les droits d’autrui. Dans tous les cas, il est fortement recommandé de se renseigner sur la propriété intellectuelle le plus tôt possible.

OK… Alors, qu’est-ce que je peux protéger ?

Il existe quatre principaux types de créations protégeables, repris sur le site du Ministère de l’Économie du Luxembourg, qui sont distincts et cumulables :

  1. Les brevets d’invention: une solution technique à un problème technique. Prenons l’exemple d’un aspirateur. Ici, le brevet d’invention protège son fonctionnement technique. Une fois délivré, il sera valide pour une durée pouvant aller jusqu’à 20 ans et est payable en taxes annuelles.
  2. Pour l’apparence d’un produit, on entre dans la catégorie des « dessins et modèles». La distinction entre les deux ? Les dessins concernent les apparences en deux dimensions et les modèles les apparences en trois dimensions. Si on revient à notre exemple d’aspirateur, il s’agit de son apparence. Les dessins et modèles sont protégeables cinq ans, renouvelables quatre fois. Pour trouver d’autres exemples, rendez-vous sur le site de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO) ou celui de l’Office Benelux de la Propriété intellectuelle (BOIP).
  3. Les droits d’auteur concernent les « œuvres de l’esprit » (oui, ce sont les termes d’usage😉), dans les domaines de l’art mais aussi de l’art appliqué à l’industrie. Par exemples : un vase, un meuble… Un critère doit impérativement être au rendez-vous : l’originalité ! C’est-à-dire qu’au travers des choix « libres et créatifs », on doit voir l’expression de la personnalité de l’auteur.e. Les droits d’auteur protègent pour la durée de vie de l’auteur et 70 ans après son décès.
  4. Enfin, on retrouve la marque. Celle-ci consiste en un signe distinctif qui permet aux consommateurs/trices de faire le lien entre le produit ou le service d’une entreprise et son origine. Il faut qu’elle soit reconnaissable de manière claire et précise. Attention, elle ne doit pas être exclusivement descriptive. A titre d’illustration, un nom de fruit fonctionnerait pour vendre des téléphones, mais ne peut pas être enregistré pour le fruit en question ! Une marque peut prendre diverses formes tant qu’elle se réfère à des produits ou services. Par exemple : nom ; logo (appelé « marque figurative » dans le jargon) ; couleur et combinaison de couleurs (sous certaines conditions), sons ; mouvements, etc.

Pour plus de types de créations protégeables, rendez-vous ici.

Qui peut m’aider ?

Si vous voulez savoir comment protéger une « création protégeable » - qu’elle prenne la forme de marque, de brevet d’invention, de dessin ou modèle, ou encore de droit d’auteur - commencez par lire cet article qui en détaille les étapes, spécificités et tarifs.

Ensuite, au Luxembourg, vous avez la chance de pouvoir obtenir des informations pointues auprès de l’Institut de la propriété intellectuelle Luxembourg G.I.E. (IPIL) et de l’Office de la propriété intellectuelle du ministère de l’Économie, alors profitez-en !

 

Éducation financière pour entrepreneur.e.s

Par Jerome Laurent | 26/02/2024

L’éducation financière est un sujet qui nous concerne tous : particuliers et professionnels, entrepreneur.e.s et employé.e.s. En tant que nouvel.le entrepreneur.e, vous apprenez souvent sur le terrain, et souvent de vos erreurs. Une bonne éducation financière pourra atténuer ces erreurs et vous permettra de viser le succès et la pérennité pour votre entreprise. Nos experts…

Le business model en pratique

Par Amandine Guerrier | 20/02/2024

Le business model est la première étape à réaliser pour formaliser, structurer, modéliser et donner vie à votre projet. Travailler sur un business model est une étape essentielle, c’est un document clair, synthétique qui recoupe toutes les thématiques de votre entreprise, sans détails techniques. C’est aussi un document qui vous permettra de communiquer sur votre…

Construire un e-commerce de niche

Par Laurent Maillard | 12/02/2024

Vous avez acheté la marque et le site Nutri-bay en 2017, quelles ont été vos premières actions ? On a d’abord migré technologiquement et agrandi notre offre de fournisseurs. Il y avait déjà des clients mais pas assez, il a fallu étoffer cette base. C’était vraiment un nouveau début, pour l’entreprise mais aussi pour les deux…

5 idées reçues sur les Sociétés d’Impact Sociétal (SIS)

Par Pelagia Baxevani | 22/01/2024

Il faut créer une société avant de demander l’agrément Faux ! Contrairement aux idées reçues, il n’est pas obligatoire de créer une entreprise en amont de la demande d’agrément. Celle-ci peut être introduite tant par des entreprises déjà existantes que par des entreprises en cours de création. Si l’entreprise répond aux exigences légales, c’est-à-dire qu’elle définit…

Les 6 préjugés tenaces sur les startups (et les réalités qu’ils cachent)

Par Thibaut | 08/01/2024

Startup : le terme autrefois réservé à un cercle d’initiés est désormais entré dans le langage courant. En revanche, il n’est pas toujours utilisé à bon escient ! On l’entend même à tort et à travers un peu partout. Par ailleurs, l’univers des startups véhicule de nombreuses images pas toujours fidèles à la réalité, qui peuvent être…

Créer une Société d’Impact Sociétal en 5 étapes

Par Pelagia Baxevani | 18/12/2023

Les entreprises sociales ont gagné en popularité les dernières années dans un monde où les gens reconnaissent de plus en plus l’importance d’une consommation locale, équitable et plus respectueuse de l’environnement. La Société d’Impact Sociétal (SIS) est un agrément qui s’adresse à toute personne physique ou morale qui désire créer une entreprise répondant aux valeurs…

Construire un e-commerce

Par maintenance-adoraweb | 16/11/2023

Retour d’expérience avec Carlos Quintas, co-fondateur de LToys Comment êtes-vous tombé dans l’entrepreneuriat ? Mon métier c’est l’électronique, c’est ce que j’ai fait pendant 17 ans. Quand nos chemins se sont séparés avec mon employeur de l’époque, je me suis associé et nous avons créé un e-commerce d’électronique : Electronic Shop. Nous ne voulions surtout pas de…

Référencement : les SEO et SEA décryptés et actionnables

Par maintenance-adoraweb | 30/10/2023

SEO, référencement, résultats Google… Non seulement il faut avoir un site quand on lance son entreprise, mais en plus il faut savoir quoi faire de ces termes ! Et ce n’est pas évident si on n’est pas dans le métier… Déblayons dans cet articles les bases du référencement gratuit et payant. Vous avez déjà entendu parler…

Les 5 astuces pour bien choisir sa banque partenaire

Par maintenance-adoraweb | 23/10/2023

De l’idée à la mise en place de votre business, beaucoup d’étapes se sont déjà écoulées et vous voilà arrivés à une étape cruciale, celle du financement de votre projet professionnel, ou simplement de la création de votre compte bancaire qui récoltera les fruits de votre travail. En d’autres termes, vous voilà maintenant confronté.e.s à…

Quelles différences entre association, entreprise et Société d’Impact Sociétal?

Par maintenance-adoraweb | 16/10/2023

Vous avez en tête un projet à impact positif mais vous ne savez pas quelle structure créer : monter une association, une entreprise ou une Société d’Impact Sociétal (SIS) ? Le choix s’avère complexe dans certains cas, notamment quand des projets sont à la frontière entre activité commerciale et associative. Certains secteurs d’activité sont naturellement…

Ce contenu vous a plu ? Partagez-le !